Que faire ?

En cas d’accident de la route, il ne faut pas tarder à réagir, au besoin par le biais de vos proches si votre état de santé vous empêche d’accomplir les mesures urgentes vous-même.

La première démarche essentielle est de clarifier les responsabilités de l’accident et d’obtenir si possible, de la part de l’auteur de l’accident, une reconnaissance de sa responsabilité dans la survenance de celui-ci.

Cette reconnaissance doit être obtenue au plus vite. A défaut, il est fortement recommandé de déposer une plainte pénale, sauf en cas de lésions corporelles graves ou de décès, il faut que la plainte pénale soit déposée dans les trois mois suivant l’accident ou dès la connaissance de l’identité du responsable. Passé ce délai, la plainte n’est plus recevable.

Il faut également rapidement avertir les compagnies d’assurance concernées, soit aussi bien ses propres assureurs que celle de la partie adverse, il est notamment nécessaire d’aviser son assureur-accident, pour la couverture des frais médicaux.

N’hésitez pas à faire appel à un avocat pour vous assister dans ces démarches, dès les premiers jours. Les démarches seront d’ailleurs simplifiées si votre avocat prend immédiatement en charge votre cas et vous en serez d’autant soulagé.

Flash info

Les schémas des sanctions
17.02.2020
Tous nos schémas ont été mis à jour et des nouveaux schémas ont été créés.
Voir les schémas
Annoncer un radar sur WhatsApp peut vos coûter cher
16.02.2020
"La police bernoise dénonce 200 personnes pour avoir indiqué un contrôle dans un groupe de discussion. Rappel des règles."
lire la suite
Annoncer publiquement des radars ou des contrôles de police est illégal
12.02.2020
« Souriez dans les gorges du Seyon » : ce type de phrase lancée sur les réseaux sociaux, qui annonce implicitement un radar, est illégal. Le point sur les pratiques punissables.
lire la suite