Vélos ordinaires

Les vélos ordinaires ne sont pas autorisés à circuler sur les trottoirs et ne sont admis sur les chemins piétons que pour autant que ceux-ci ne soient pas « manifestement réservés aux piétons ».

Ils doivent donc en principe circuler sur la route (par opposition aux trottoirs). Ils ont l’obligation d’emprunter les pistes ou voies cyclables ou, s’il n’y en a pas, doivent circuler sur la droite de la chaussée.

Dans tous les cas, ils doivent respecter l’ensemble des règles ordinaires du code de la route (feux, stop, priorité de droite, distances, etc.), mais bénéficient d’amendes d’ordre moins onéreuses en cas d’infraction.

Ils bénéficient également de certaines facilités réservées aux cycles. Ainsi, ils ont par exemple le droit de remonter une file de véhicule à l’arrêt par la droite (contrairement aux scooters et aux motocycles), si l’espace est suffisant. Ils n’ont par contre pas l’autorisation de slalomer entre les véhicules, pour des raisons évidentes de sécurité.

Flash info

L'accompagnateur, bien plus qu'un simple passager
04.07.2020
lire la suite
«Les sanctions à l'encontre de VW devraient avoir un effet en Suisse»
09.04.2020
lire la suite
Dépasser ou devancer, la confusion peut coûter cher!
27.02.2020
lire la suite