Vélos ordinaires

Les vélos ordinaires ne sont pas autorisés à circuler sur les trottoirs et ne sont admis sur les chemins piétons que pour autant que ceux-ci ne soient pas « manifestement réservés aux piétons ».

Ils doivent donc en principe circuler sur la route (par opposition aux trottoirs). Ils ont l’obligation d’emprunter les pistes ou voies cyclables ou, s’il n’y en a pas, doivent circuler sur la droite de la chaussée.

Dans tous les cas, ils doivent respecter l’ensemble des règles ordinaires du code de la route (feux, stop, priorité de droite, distances, etc.), mais bénéficient d’amendes d’ordre moins onéreuses en cas d’infraction.

Ils bénéficient également de certaines facilités réservées aux cycles. Ainsi, ils ont par exemple le droit de remonter une file de véhicule à l’arrêt par la droite (contrairement aux scooters et aux motocycles), si l’espace est suffisant. Ils n’ont par contre pas l’autorisation de slalomer entre les véhicules, pour des raisons évidentes de sécurité.

Flash info

Les schémas des sanctions
17.02.2020
Tous nos schémas ont été mis à jour et des nouveaux schémas ont été créés.
Voir les schémas
Annoncer un radar sur WhatsApp peut vos coûter cher
16.02.2020
"La police bernoise dénonce 200 personnes pour avoir indiqué un contrôle dans un groupe de discussion. Rappel des règles."
lire la suite
Annoncer publiquement des radars ou des contrôles de police est illégal
12.02.2020
« Souriez dans les gorges du Seyon » : ce type de phrase lancée sur les réseaux sociaux, qui annonce implicitement un radar, est illégal. Le point sur les pratiques punissables.
lire la suite